Depuis quelques jours, Facebook est en difficulté, s’excuse, admet ses failles, le big-boss himself se confond en excuses … Nos données ont été récupérées … Aie ! Tout le monde semble tomber de haut, on crie au scandale :

  • « Quoi ? mes données ont été récupérées pour des motifs bassement commerciaux ! »

Quitter Facebook … ou pas ?

On se calme …. on respire …

Pour faire simple, en activant un profil sur un réseau social, on accepte des conditions générales d’utilisateur. Lorsqu’on installe l’application liée sur son smartphone, on lui  donne souvent l’accès à ses photos, son répertoire, etc … c’est çà ou pas d’appli.

Ces données sont ensuite exploitées par les algorithmes du réseau et revendues (très cher) pour des usages publicitaires. On le sait, rien de nouveau. D’ailleurs, même Wikipédia indique en descriptif sur ses pages sur les réseaux sociaux :

L’exploitation commerciale des données échangées ou consultées est le fondement économique des réseaux sociaux. La conservation et la réutilisation indéfinie de ces données par la société détentrice du site, pour quelque usage que ce soit, est inscrite dans leurs conditions d’utilisation.

En France, dès 1978, la commission nationale informatique et libertés se préoccupait de l’utilisation des données et informations personnelles.

Sur les réseaux sociaux nos données personnelles sont récoltées puis stockées sur des serveurs. Grâce à ces données récoltées, ils peuvent nous localiser géographiquement en utilisant notre adresse IP. Nos données sont aussi recueillies avec les cookies qui sont des témoins de connexions. Elles représentent un intérêt financier et publicitaire pour les plates-formes.

Le « drame » actuel vient surtout du fait que c’est une tierce entité qui a récupéré les données fournies à Facebook. Mais, vu l’attractivité d’une telle base de données, on se doutait bien que certains tenteraient (et tenteront encore) d’y accéder. C’est chose faite et j’imagine que les programmeurs de Palo Alto doivent s’arracher les cheveux travailler à sécuriser le réseau pour éviter toute récidive.

Si vous êtes professionnels, vous utilisez très certainement la publicité sur les réseaux sociaux et bénéficiez directement du ciblage que permet le traitement de ces données stockées sur les serveurs.

Avouons que les retombées sont plus que positives !

Si au lieu d’hurler et crier au scandale, on repensait son utilisation des réseaux sociaux et plus généralement de l’usage que l’on fait du Web, si on se penchait sur les paramétrages de nos comptes, sur les applications que l’on utilise, si on pensait à vider le cache de nos ordinateurs et smartphones régulièrement, si on installait un VPN  … Bref, si on tirait une leçon de tout çà, sans tomber dans la psychose ?

Et puis n’oubliez pas que, entre autres, vos cartes de fidélité, compteurs Linky, etc … sont autant de sources de données également utilisées (et revendues ?) à but publicitaire ; hum… voilà encore de quoi cogiter 😉

Pour conclure, voici quelques mots du lanceur de l’alerte, Christopher Wylie

Tout ceci n’est bien sûr que mon ressenti et vous pouvez ne pas être d’accord ; un petit commentaire ?

 

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *